FacebookTwitterLinkedIn

D’entrée Monoprix et Tac-o-Tac restaient accrochés à un flotteur à quelques mètres de l’aire du départ et accusaient une dizaine de longueurs de retard. Nissan pour sa première sortie paraissait décidé à réaliser un bel exploit et prenait la tête en compagnie de Locatel. A la Pointe-Dumont, on notait le passage suivant : Locatel en tête suivi à deux longueurs de Nissan, Monoprix qui avait déjà comblé une grande partie de son retard, Caresse Antillaise, Tac-O-Tac, Valda, Kissa ou pé di qui était parti avec le maillot jaune décerné à l’équipage le plus jeune, en l’absence de prologue et enfin Raïssa fermant la marche. C’est après la Pointe des Salines que les choses sérieuses devaient commencer avec de très nombreux bords à tirer jusqu’au cap Macré. En effet la brise soufflait du Nord-Est force 3 à 4 et n’était pas à la faveur des concurrents qui ont trouvé sur cette distance bien des difficultés. Caresse Antillaise cassait son mât et était contraint à atterrir à la Pointe-Baham, pour « mater » une autre voile et continuer sa course. La vedette de la Société de Sauvetage en mer était là, mais a connu elle aussi des difficultés de gouvernail nécessitant même l’assistance paradoxalement du Carrouge.

Devant c’était le duel sans merci entre Nissan et Monoprix tandis que, Locatel et Valda ne s’en laissaient pas compter. La course était jouée puisque derrière, Tac-O-Tac, Raïssa, Kissa ou pé di et Caresse Antillaise ne parvenaient pas à rattraper les fuyards qui, au contraire s’affirmaient de plus en plus au fil de cette longue randonnée. Heureusement que la mer était belle avec une « marée de haut » qui était en faveur de tous.

 

Tags: