FacebookTwitterLinkedIn

Après avoir creusé un trou plus conséquent au classement général avec son poursuivant immédiat Joseph-Cotrell, Ets Rosette prenait le départ de cette étape avec une confiance accrue.
Dans la flotille le doute s’était déjà emparé de certains de ses concurrents et notamment le triple champion sortant Félix Mérine qui avouait sur les ondes de la télé privée ATV, que Georges-Henry Lagier avait fait un grand pas vers le sacre à l’arrivée au François.
Joseph-Cottrell leader du challenge et dominateur lors de la première partie de la saison, n’avait pourtant pas dit son dernier mot, loin de là. Vingt minutes ne constituaient pas un énorme handicap mais la deuxième étape Diamant-Marin avait incontestablement laissé des traces sur le plan moral.

Cela s’était d’ailleurs vérifié après la journée de repos ou le choix de voile s’était encore avéré pour la deuxième fois consécutivement préjudiciable pour Marc Lagier et ses hommes.
Au départ du François donc, les trois « gros majors » restant, Jospeh-Cottrell Ho-Hio-Hen et Génat savent ce qui leur reste à faire s’ils veulent troubler l’hégémonie que tente d’instaurer l’homme de la Presqu’île aux six succès.

Il leur faut tout simplement attaquer pour relancer le Tour et ne pas subir une fois de plus la domination du maillot rouge.
Sous un soleil déjà brûlant, ce sont toujours 19 yoles qui prennent le départ de cette quatrième étape dont les deux principales difficultés sont constituées par la Pointe de l’Ecurie au Robert et le passage au large de la Caravelle.
La guerre aura peut-être bien lieu car dès le départ, les « cadors » sont au rendez-vous et ce sont les « Chinoises » Ho-Hio-Hen et Géant qui semblent vouloir donner le ton en virant très rapidement.

Mais il faut croire qu’Ets Rosette ne se laisse pas intimider si facilement cette année. A la première vigie, Ets Rosette et Ho-Hio-Hen se livrent déjà une lutte sans merci, Géant et Joseph-Cottrell suivent juste derrière. Derrière le trou est déjà fait avec le reste de la flotte.
A la deuxième bouée située au Robert, Ho-Hio-Hen devance de 10 secondes Ets Rosette et de 50 le duo Géant-Orange-Joseph –Cottrell. Derrière on assiste à un petit resserrement avec AD Inter Sport (5e), Maisons Béterbat, Optika, Tania Chaussures et Brasserie Lorraine, un peu plus loin GFA, Ti Soda, Baie des Mulets et Générale de Menuiserie forment un autre petit groupe d’attardés.

Ho-Hio-Hen va se faire dépasser par Ets Rosette qui ne laissera plus la tête jusqu’à l’arrivée à Trinité. Quant à Géant-Orange il effectuera une bien meilleure descente que ses rivaux et prendra la deuxième place devant Joseph-Cottrell et Ho-Hio-Hen.

 DE MO KAT PAWOL

Du képi à la yole
La yole Genérale de Menuiserie a une particularite, celle de posséder quatre gendarmes dans son équipage. Un Métropolitain et trois Martiniquais, c’est ce que révélait le commandant Aldo Ruttani à l’issue de l’étape qui conduisait les yoleurs au François.

La mer après la terre
Il y a des footballeurs actuels mais aussi des anciens footballeurs qui se sont « reconvertis » dans ce sport. C’est le cas de Guy Nicolas, l’ancien attaquant du CS Vauclinois patron de la yole Baie des Mulets. Contrairement au club de football ou son patronyme l’a emporté puisque ses frères Serge et Hugues ont composé à l’époque une belle brochette d’attaquants, ce sont les Mélidor avec Guy, Mike,Jimmy et Victor qui lui dament le pion en mer.

Record
Le François détient pour l’instant du moins sur ce Tour, le record d’affluence. Selon des chiffres livrés par les forces de l’ordre, 70 000 spectateurs auraient effectué le déplacement dans cette commune de la côte sud-atlantique pour l’arrivée de la troisième étape dont le départ avait été donné au Marin.

Insolite
Du catamaran à la yole il n’y a finalement qu’un pas même si les deux utilisent des moyens autrement différents pour parvenir à leurs fins. Claude Thélier grand barreur devant l’éternel et qui écume les mers depuis une trentaine d’années, est venu apporter son expérience à la yole de José Exilie, « Miss Antilles International ». L’homme n’est pas venu faire de la figuration puisqu’il a même déclaré vouloir emmener sa yole d’adoption dans les toutes premières au cours d’une étape.

Le grand bleu
Certains reporters n’ont pas hésité à parler de lac au départ de l’étape de vendredi, tellement la mer était belle. « On a l’impression d’être en Suisse » commentait même l’un d’entre eux.

Invités de marque
Le récent vainqueur du tour de Martinique, Hervé Arcade, était l’invité de RFO sur la ligne d’arrivée à Trinité. Une autre personnalité martiniquaise avait été également conviée à la fête, la Miss Martinique, Flora Renault.

 PAWOL PATRON

Georges-Henry LAGIER : « On va poursuivre sur cette lancée mais rien n’est encore joué tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie. »

Félix MERINE (Géant-Orange) : « C’est une bonne deuxième place, j’ai pu faire une bonne descente sur Trinité et dépasser les yoles qui m’avaient doublé à la caravelle. Ceci dit Ets Rosette était survoilé et c’est normal qu’il l’emporte, je pense que Georges-Henry est prêt cette année, il faut que j’essaie de gagner des étapes mais il faut être réaliste, Georges-Henry est presqu’intouchable. »

Marc LAGIER : « Nous sommes partis avec un moral de vainqueur, rassurez-vous, tout n’est pas perdu, je rois que Georges-Henry a pris une bonne option sur le Tour même si rien n’est encore joué et que seul Dieu sait qui le gagnera. »

Joseph MAS : « On avait mis une voile de 63m2 mais au fil de l’étape le vent a considérablement baissé et on s’est fait dépasser par Géant et Joseph-Cottrell. Apparemment cela semble l’année de Georges-Henry, il a des hommes de plus de 100 kg qui lui rendent de grands services mais on fera demain comme hier et aujourd’hui, autrement dit on fera l’étape pour la gagner. »

Victor HO-HIO-HEN (Sponsor yole Ho-Hio-Hen) : « On peut dire que le Tour est définitivement perdu car même sur avarie le leader a le temps de se rattraper. On espérait beaucoup cette année notamment avec notre nouveau sponsor Myrza mais il se trouve que nous avons affaire à une yole exceptionnelle et que les trois autres yoles se disputent les miettes. »

Tags: