FacebookTwitterLinkedIn

Duel pour la dernière place
Il n'y a pas que les premiers qui se battent sur la ligne. Hier, la dernière place du classement a fait l'objet d'une très belle régate entre Ti Soda et Tremplins'/Ville de Fort¬de-France. la yole marinoise qui en réalité occupait une belle place dans le milieu de la flottille a connu un petit bain forcé. Dotée d'une petite voile, son équipage n'entendait pas se laisser dépasser par les Foyalais. Histoire de prestige!

Une affaire locale
C'est ainsi que Pierre Marie¬Joseph entend présenter la yole qu'il sponsorise. Il s'agit de Générale de Menuiserie dont le second sponsor est également une entreprise qu'il dirige: Antilles Protection. La yole trinitéenne peut prétendre à une bonne place dans le classement puisque sa prestation d'hier (4") satisferait certainement d'autres. Ce n'est pas l'autre yole totalement sponsorisée par des entreprises locales (Ho-Hio-Hen et Mirsa) qui dira le contraire.

Ne pas confondre Visual et... Visual
Lorsque l'on veut parler de la yole Matébis chacun pense à une compagnie aérienne. Mais depuis un Opticien a pris le relais sur les voiles et c'est pas le patronyme de cette entreprise que chacun l'appelle dorénavant.
Mais une autre yole et un autre groupe d'opticiens se sont également associés. Il s'agit de La Rose, yole également franciscaine et son principale sponsor est Créavisual. Surtout ne pas les confondre.

Propos recueillis par F.Gom (Extrait du France Antilles du 2 Août 2005)

 


 

Joseph Cottrell remporte la première étape du Tour

Dès le départ au Diamant, la yole franciscaine a pris le commandement de la flottille pour ne plus la lâcher.
Contestés par ceux de Rosette/France Télécom et de Ho-Hio-Hen/Mirsa au milieu du parcours, les hommes patronnés par Marc Lagier n'ont jamais faibli, passant la ligne d'arrivée avec 23 secondes d'avance sur leurs camarades de Rosette et dix minutes sur Géant/Orange.
Le maillot rouge Ho-Hio-Hen/Mirsa a coulé à Sainte-Anne, alors que la troisième place de l'étape lui était largement acquise.

Comme la veille et comme à chaque course traditionnelle, le placement au départ est déterminant pour le déroulement de la course. Hier matin au Diamant, c'est Joseph-Cottrell/France Télécom qui a obtenu par tirage au sort, la première place au vent. Une place prémonitoire puisque les Franciscains n'ont jamais été dépassés durant toute la journée, sinon pas plus de trois minutes, et lors de virement de bords.
Malgré l'opposition de Rosette/France Télécom qui, parti en dix septième position sur la ligne, occupa rapidement la seconde place du podium, Marc Lagier et ses coéquipiers n'ont perdu la main, encore moins leur concentration. Un élément qui comptait hier, car avec les conditions météorologiques plus clémentes que dimanche, les grandes voiles étaient de sortie.
Avec des surfaces oscillant entre 60 et 70 m², les plus costauds occupaient les devants de la régate, tirant des bords de plus en plus longs, afin de bénéficier de la meilleure position pour viser la première bouée à Rivière-Pilote. Et à ce petit jeu, nul ne pouvait avoir un avantage significatif, sinon que les grands voilés distançaient inexorablement le reste de la flottille.

Un duo franciscain aux commandes
Pour preuve, après plus de trente minutes de course, un peloton composé par Générale de Menuiserie/Groupe Antilles Protection, GFA/bouygues Telecom Caraïbes, Samex et Créavisual/Déli Express pointait à plus de six minutes des premiers. Un écart qui allait croître ne leur laissant que peu d'espoir de renverser la tendance.
Pendant ce temps, le trio franciscain (Joseph-Cottrell, Rosette et Ho¬Hio-Hen) régatait en direction de Sainte-Luce, luttant avec un vent régulier mais moins violent que celui de dimanche, facteur de l'hécatombe quasi historique du prologue.
Hier, le temps plus propice favorisait les bons caps, même si quelques signes annonciateurs de lutte intense comme cet élément nature indiquait quelques souffrances pour certains équipages. Ce qui a été le cas de celui de Joseph Mas, si vaillant dimanche, mais confronté à une tendance à ne pas trop tenir le bon cap. Plusieurs fois en deuxième position sur cette remontée vers la bouée de Rivière-Pilote, mais contraint de tirer plusieurs bords de large pour ne se laisser enfermer dans les « cayes »
Joseph-Cottrell/Leader Price et Rosette/France Télécom, mieux positionné ont pu dépasser la bouée de l'Anse Figuier par tribord, sans chercher un bord d'approche qui les aurait contraints à perdre leur avantage. C'est dans cet ordre, suivi de Ho-Hio-Hen/Mirsa à plus de cinq minutes que le duo de la journée allait dominer l'épreuve. Il le faisait avec d'autant plus d'aisance que les poursuivants (Géant, Générale de Menuiserie, Tania Chaussures, Crévisual) viraient ce premier juge de paix plus de sept minutes après lui. Les dés étaient-ils définitivement jetés ?

La faute d'inadvertance d'Ho-Hio-Hen/Mirsa
Mais en yole, comme dans d'autres sports, attendre la fin de la compétition est l'essence de la confrontation. Alors que rien ne semblait devoir changer, le passage de la bouée mouillée dans la rade de Sainte-Anne allait offrir une belle opportunité à Géant/Orange de monter sur le podium. La raison . Ho¬Hio-Hen/Mirsa dessalait.
Un événement qu'aucun équipier n'arrive à expliquer, sinon que l'inattention a provoqué une magistrale fausse manceuvre.
Erreur fatale qui coûte plus de vingt minutes au classement de la journée et au général. Ce qui n'est pas un cadeau dans la configuration de l'épreuve.
Pendant ce temps, le duo Rosette - Joseph-Cottrell se livrait à leur ultime affrontement de la journée. Un véritable mano à mano. Tantôt l'un, tantôt l'autre prend le commandement. Moins de dix secondes séparent les deux yoles.
La tension est intense sur les deux bateaux et le choix du cap est primordial. Mais dans ce match, nul ne cherche à virer le bord d'avantage puisque le risque de perdre est plus grand que celui de vaincre. De fait, c'est celui qui est mieux placé au vent, du moins plus près de la bouée à virer avant la ligne d'arrivée qui mène le duel.

Cottrell ou Rosette? Deux yoles patronnées par deux Lagier. Finalement, le plus jeune, Marc, franchira la ligne vingt-trois secondes avant Georges-Henri. Il partira ce matin avec le maillot rouge de leader, sachant que son cousin lauréat de l'édition 2004 entend le lui prendre assez rapidement

G.G (Extrait du France Antilles du 2 Août 2005)

 

Les réactions des coursiers à l'issue de la 1ère étape

Omer Guy-Albert Joseph-Cottrell/Leader Price
« La course a été très difficile. Voyez l'arrivée ! Il nous a été très difficile de l'emporter devant « Rosette/France Télécom ». Nous avons mené la course du Novotel-Diamant jusqu'à Rivière-Pilote voire entre Sainte-Anne et Rivière-Pilote. Puis Rosette/France Télécom a refait son retard. Ce qui a déclenché une lutte très acharnée. Mais dans l'ensemble, ça a été une bonne journée. Pour la suite du Tour, je ne m'avancerai pas parce que la concurrence est forte. Le Tour cette année sera très disputé. Il sera très dur et il faudra compter avec Rosette ».

Johan Jacqua Brasserie Lorraine
« Nous sommes huitièmes. Ce n'est pas une bonne place. Parce qu'aujourd'hui, nous comptions attaquer. Par malheur, notre mât nous a fait faux bond. Il s'est cassé, complètement sectionné. Et cela nous a désavantagé. Néanmoins, je suis confiant. Notre équipage fonctionne parfaitement. Demain encore, nous pensons passer à l'offensive pour récupérer la place perdue sur la première étape. Aussi, nous voulons, avant tout, faire plaisir au sponsor. Il nous a demandé au moins la 7e place. Mais moi, je veux le Tour ».

Giovanni Gashet (17 ans), Le Colibri Voyageur
« L'étape a été très compliquée. Il y a eu beaucoup de vent mais assez régulier. Cependant ça a été. C'est la bonne surface de voile qui a manqué. Sinon nous aurions pu avoir une meilleure place. Je pense me classer au final à la 9ème place. Nous sommes entre les forts et les moins forts. Donc c'est le juste milieu.
Je rentre en seconde cette année, la voile est, pour moi, un moyen de passer de bonnes vacances et aussi de m'occuper sainement. C'est le pied ! ».

Eugénie Roussi, Tremplin's/Ville de Fort de France
« Pour nous, la course a été moyenne. Nous avons joué de malchance avec beaucoup d'avaries. Nous avons eu une vergue cassée. En l'échangeant, nous avons mis une plus petite voile. Et la série a continué avec un mât cassé. Puis par comble de malheur, nous avons fait et terminé tout le parcours avec une vergue cassée. Nous ne pouvions pas tirer des bords. Malgré tout ça, notre mental est au beau fixe. Si bien que nous espérons finir le Tour parmi les dix premiers. C'est mon septième Tour de la Martinique des yoles rondes ».

Philippe Magloire Rosette/France Télécom
C'était une très bonne étape. Nous avons navigué normalement sans prendre trop de risques avec à l'arrivée un beau sprint avec Joseph-Cottrel/Leader Price. Sinon, l'étape n'a pas été simple. Elle a été difficile du départ à l'arrivée. Quant à la deuxième étape, c'est une autre affaire sur laquelle nous allons nous pencher sérieusement. Mais nous prenons le Tour au jour le jour. »

Félix Mérine, patron de Géant/Orange
J'ai perdu 10 minutes, mais dans une course de yoles, ce n'est rien... Effectivement, mon départ n'était pas fameux. Nous n'avons pas pris le vent qu'il fallait. C'est le départ qui a été pour nous le plus difficile. Nous n'avons pas pris le vent qu'il fallait. Les ténors nous ont distancé, mais je vais essayer de rester avec eux pour la deuxième étape. Tactiquement, c'était très difficile parce que nous n'avions pas une voile conséquente pour rester avec les yoles de tête. Aujourd'hui, c'est clair, je vais attaquer et mettre la voilure nécessaire pour passer les Salines et être bien à l'arrivée au Robert.»

Extrait du France Antilles du 2 Août 2005

 


Extrait du France Antilles du 2 Août 2005

 

Résultats de l'étape

Le classement de l'étape

Yole Sponsor Temps Ecart
1 Chabin'An Joseph Cottrell / Leader Price 2:06:46 0:00:00
2 L' Arme Fatale Rosette / France Télécom 2:07:09 0:00:23
3 Koraïl I Géant / Orange 2:16:46 0:10:00
4 Lanm'Karavel Générale de Menuiserie / Grpe Antilles Protection 2:16:55 0:10:09
5 Bwa Viré Tania Chaussures 2:19:15 0:12:29
6 La Rose Créavisual / Déli Express 2:20:49 0:14:03
7 Louez l'Eternel G.F.A. / Bouygues Télécom Caraïbes 2:22:33 0:15:47
8 Net 2003 Brasserie Lorraine 2:23:47 0:17:01
9 La Vauclinoise La Seigneurie / Environnement Compagnie 2:27:33 0:20:47
10 Sun Express Total 2:27:56 0:21:10
11 Le Dernier Jugement Ho Hio Hen Automobile / Mirsa 2:28:24 0:21:38
12 Martinique Samex 2:31:03 0:24:17
13 Vrel Ô Ven Le Colibri Voyageur 2:32:44 0:25:58
14 Madinina Auto-Ecole CAAM 2:39:47 0:33:01
15 Le Phénomène Mr Bricolage / Ville du Robert 2:40:22 0:33:36
16 Matébis Visual Opticiens / Air Caraïbes 2:41:47 0:35:01
17 Rigueur Ti Soda 2:49:51 0:43:05
18 La Foyalaise Tremplin's / Ville de Fort de France 2:49:54 0:43:08

Tags: