FacebookTwitterLinkedIn

Le 21ème Tour de la Martinique des yoles rondes a commencé par un prologue qui entre dans les annales de l'épreuve. Une seule yole, Ho-Hio-Hen/Mirsa, sur les dix-huit au départ a franchi la ligne d'arrivée.
En résistant à la loi d'Eole, Joseph Mas et son équipage endossent le maillot rouge, laissant une impression de puissance que les autres équipages devront acquérir rapidement.

De mémoire de suiveurs du Tour de la Martinique des yoles rondes, il faut remonter à 1988 pour voir une course aussi dévastatrice. Une seule yole a réussi à franchir la ligne d'arrivée. Et pourtant, nul n'imaginait aux environs de 12 heures, soit au moment du départ de ce prologue maintenant historique, que les choses se dérouleraient de cette manière.
Les organisateurs étaient confiants, les officiels heureux d'assister au lancement de ce grand rendez-vous sportif et populaire et la foule était présente malgré la pluie incessante. Sur mer, le soleil était singulièrement absent et la houle ne semblait pas poser problème. Mais les plus observateurs se doutaient bien que la dégradation des conditions nautiques se profilait à l'horizon. Chez les coursiers, pas de doute possible : le prologue même ne servant qu'à attribuer le maillot rouge de leader du classement, est une épreuve ou chacun se jauge.

Trop de voile tue la course
A ce titre, opération ratée : pas beaucoup de temps pour entrevoir le potentiel des uns et des autres. Mais opération également très explicite dans la mesure où un seul équipage a réussi à vaincre la loi d'Eole, sans trop puiser dans ses réserves. Dans ce concert de vent du sud intense et violent pour les plus avertis, Joseph Mas a su parfaitement gérer les efforts de ses équipiers pour ne pas compromettre leurs forces et leur chance de monter sur la plus haute marche du podium.
Avait-il le nez plus affûté que ses concurrents en ne choisissant pas la plus grande voile de son armement ? Les autres favorites n'ont pas fait preuve d'exagération dans le choix de leur voile, sauf que les surfaces supérieures à 60 m se sont avérées « meurtrières » sur un parcours aussi venté et sur une mer aussi formée.

Joseph -Cottrell/Leader Price qui avait le choix de la prudence avec une voile moyenne semblait tenir parfaitement la bonne carte. Placés en première position sur la ligne de départ, les équipiers de Marc Lagier ont pris la tête de la flottille au coup de corne de brune libérateur pour une course qui, en réalité allait singulièrement changer de physionomie.

C'est aux abords de la première bouée, près du Novotel que le carnage allait commencer.
Une, puis deux, puis trois, quatre yoles coulaient en moins de dix minutes. Rosette/France Télécom, favorite parmi les favorites et tenante du titre, ne fit pas autres chose que rebrousser chemin, préférant abandonner plutôt que gaspiller trop d'énergie.

Houle et jeu de quilles
Pendant ce temps Ho-Hio Hen/Mirsa prenait le commandement et semblait mieux jauger le vent que les autres, puisque virement de bord sur virement de bord, son patron Joseph Mas négociait cette première vigie avec une certaine délicatesse. Tellement d'abnégation dans l'approche de cette bouée que Ti Soda le précédait de quelques secondes. Une avance nettement insuffisante pour la suite, voire prématurée puisque les jeunes Marinois allaient rejoindre la cohorte des « baigneurs forcés » de ce prologue.

Il ne restait plus que quatre voiles sur l'eau. Géant/Orange qui suivait Ho-Hio-Hen/Mirsa. La Seigneurie qui tentait de ne pas couler, et Total qui résistait tant bien que mal. Les survivants qui n'allaient être plus que deux après le franchissement de la seconde bouée près la plage du bourg naviguaient plus pour le prestige que pour une place au classement.
Et à ce jeu, Ho-Hio-Hen/Mirsa tout en maintenant son avance sui sa rivale robertine ne prenait pas le moindre risque. La vigie de l'Anse Cafard allait être franchie après une manoeuvre de prudence pour revenir la passer sur tribord. Ultime manoeuvre de cette journée que Félix Mérine n'a pu réellement maîtriser.
Dès le dépassement de la bouée, la houle formée et de plus en plus creuse tétanisait le moindre effort du patron de Géant/Orange. Solde de l'opération : le dernier dessalage de la journée ! Ho-Hio-Hen/Mirsa était sur la ligne d'arrivée et la franchit après avoir reçu l'ordre du directeur de course, puisque de fait ce prologue infernal dut ëtre interrompu. Eole a eu raison des hommes et des prévisionnistes. Plus d'une heure de course, et les survivants respiraient. Les plus costauds de la journée ont tenu, donnant à ce 21 Tour une note singulière dans le grand livre d'histoire de la yoles-ronde.

G.G (Extrait du France Antilles du 1er Août 2005)

 

Yole Ho Hio Hen, roi du Prologue

Ho-Hio-Hen Automobile/Mirsa a confirmé qu'il débutait toujours aussi bien le Tour puisqu'il a remporté quatre des six derniers prologues (2001, 2002, 2004). Les Robertins de Géant/Orange y trouveront peut-être là un signe puisqu'ils avaient remporté le Tour en 2001 et 2002, l'exception étant en 2003 avec la victoire de Géant/Orange au Tour et de Rosette/France Télécom au prologue. Georges-Henri Lagier a peut-être également trouvé de la motivation supplémentaire.
En 2004, Ho-Hio-Hen Automobile/Mirsa avait remporté le prologue et Rosette/France Télécom avait coulé pour finalement reconquérir le Tour. Ces statistiques écarteraient donc Ho-Hio-Hen Automobile/Mirsa et Joseph Cottrell/Leader Price de la victoire finale dimanche prochain au Diamant. Mais il y a toujours l'exception qui confirme la règle !

 

Resultat

  Yole Sponsor  
1 Le Dernier Jugement Ho Hio Hen Automobile / Mirsa  
2 Chabin'An Joseph Cottrell / Leader Price Coulée
2 Koraïl I Géant / Orange Coulée
2 L' Arme Fatale Rosette / France Télécom Abandon
2 La Foyalaise Tremplin's / Ville de Fort de France Coulée
2 La Rose Créavisual / Déli Express Coulée
2 La Vauclinoise La Seigneurie / Environnement Compagnie Abandon
2 Bwa Viré Tania Chaussures Coulée
2 Le Phénomène Mr Bricolage / Ville du Robert Coulée
2 Vrel Ô Ven Le Colibri Voyageur Coulée
2 Louez l'Eternel G.F.A. / Bouygues Télécom Caraïbes Coulée
2 Madinina Auto-Ecole CAAM Coulée
2 Martinique Samex Abandon
2 Matébis Visual Opticiens / Air Caraïbes Coulée
2 Net 2003 Brasserie Lorraine Coulée
2 Rigueur Ti Soda Coulée
2 Sun Express Total Coulée
2 Lanm'Karavel Générale de Menuiserie / Grpe Antilles Protection Coulée